| |
English | Français

Que disent les partis politiques sur le secteur du tourisme et des voyages?

parties_on_tourism_fr.png 

L’équipe de l’AITC a fait parvenir les questions suivantes à chacun des principaux partis politiques fédéraux, toutes axées sur les priorités en matière de tourisme. Leurs réponses seront publiées au fur et à mesure que nous les obtiendrons.

 

Question No1

Considérant que le budget du Canada aux fins de promotion touristique est inférieur à celui de la plupart de ses compétiteurs, que prévoit votre parti afin d’assurer que Destination Canada puisse être davantage concurrentiel sur l’échiquier touristique mondial? Votre parti appuie-t-il des investissements durables, stables et à long terme pour Destination Canada?

LIBERAL Le gouvernement libéral du Canada a mis en place la Vision du tourisme du Canada, une approche pangouvernementale favorisant la croissance du tourisme à l’international. Par l’entremise de la Nouvelle vision du tourisme, nous sommes intervenus afin d’améliorer la promotion, l’accès et les produits touristiques canadiens, l’objectif étant d’accroître le nombre de visiteurs au Canada. Lors du budget 2017, nous avons octroyé à Destination Canada un financement permanent de 95,5 millions $ annuellement destiné au tourisme. Nous avons également accordé des fonds significatifs par l’entremise des six agences de développement régional canadiennes. Grâce à un financement stable, Destination Canada a été en mesure d’établir des partenariats à long terme lui permettant de mieux exploiter les principaux marchés. Un exemple concret est Étoile du Nord 2022, un partenariat provincial/territorial et municipal visant à mieux aligner les initiatives promotionnelles des divers partenaires dans des marchés communs; à améliorer la collecte de données sur les dépenses des voyageurs; et à accroître le nombre d’arrivées et les dépenses touristiques en attirant au pays des voyageurs au rendement supérieur. Aussi, le budget 2017 a octroyé à Statistiques Canada la somme de 13,6 millions $ sur cinq ans, puis 2,7 millions $ annuellement par la suite, aux fins d’élargissement de la collecte de données sur le tourisme, permettant ainsi aux exploitants de cette industrie et au gouvernement de tirer le maximum de leurs efforts et investissements. Lors du budget 2019, nous avons accordé 5 millions $ à Destination Canada, une somme destinée à l’élaboration d’une campagne promotionnelle à l’échelle du pays visant à permettre aux Canadiens de découvrir des endroits moins connus, des trésors nationaux cachés et des nouvelles expériences d’un bout à l’autre du pays. Destination Canada est la principale agence canadienne de tourisme. Celle-ci collabore avec divers partenaires afin de promouvoir le Canada en tant que destination touristique de choix.
NDP

L’industrie touristique canadienne génère d’excellents emplois et s’avère un important moteur économique dans chacune des régions du pays. Alors que nous amorçons une transition vers une économie à faible émission de carbone, l’industrie touristique jouera un rôle encore plus important pour notre croissance économique. Les Libéraux ont promis d’accroître les opportunités et le nombre d’emplois en tourisme; or, sous leur règne, notre position au classement des destinations internationales a atteint son plus bas niveau depuis des décennies. L’industrie touristique mérite mieux que les paroles creuses du parti libéral. Elle mérite un gouvernement qui l’appuie. Un gouvernement néo-démocrate collaborera avec les exploitants et agences du secteur touristique afin d’identifier des façons d’améliorer la position du Canada en tant que destination internationale. Nous investirons également dans les agences de développement économique régionales, afin de favoriser la création d’emplois de qualité dans des secteurs tels que le tourisme et le développement communautaire.

 

 

Question No2

Quelle est la position de votre parti en ce qui a trait à l’expansion des marchés d’exportation du Canada? Le tourisme est le plus important secteur d’exportation de services, ayant généré plus de 21 milliards $ en revenus l’an dernier. De quelle façon cette industrie s’intègre-t-elle à vos projets de développement des marchés d’exportation?

LIBERAL

Le tourisme au Canada est une industrie solide et en croissance. Le secteur touristique canadien constitue un important générateur d’emplois et de croissance économique, employant plus de 750 000 personnes et représentant environ 2 pour cent du PIB du pays. Reconnaissant l’importance du tourisme pour l’économie du Canada, le gouvernement libéral a lancé en mai 2019 la nouvelle Stratégie fédérale de tourisme. Cette approche pangouvernementale sur le tourisme sera la plus complète et exhaustive jamais entreprise au Canada. L’objectif sera d’encourager les communautés à stimuler leur propre économie locale et à créer des emplois en tourisme, et aussi à collaborer davantage avec l’industrie afin d’identifier de nouvelles opportunités d’investir dans ce secteur. La stratégie profitera aux communautés en : 

  1. Octroyant 58,5 millions $ par l’entremise du Fonds pour les expériences canadiennes, qui vise à améliorer les produits et expériences touristiques canadiens. Le Fonds viendrait soutenir les entreprises et organisations canadiennes cherchant à créer, améliorer ou agrandir des infrastructures touristiques au pays;
  2. Redéfinissant la façon dont nous investissons dans le tourisme, en créant des groupes d’investissement où tous les paliers de gouvernement collaboreraient afin d’investir plus efficacement, et ce, tout en reflétant les priorités au niveau local et en identifiant des façons de solliciter des investissements privés;
  3. Mettant sur pied une nouvelle Table de stratégie économique sur l’industrie touristique, afin d’offrir au gouvernement et aux chefs de file de l’industrie une plateforme de collaboration sur les façons de relever les défis de l’industrie.

Ces trois piliers s’appuieront sur une approche pangouvernementale afin d’identifier des solutions aux freins à la croissance, dont l’absence d’une approche coordonnée en matière d’investissements et la pénurie de main-d’œuvre. La stratégie viendra également s’ajouter aux investissements existants et en cours axés sur la croissance dans le secteur touristique. Depuis 2016, les agences de développement régional ont accordé plus de 196 millions $ aux entreprises touristiques. La Banque de développement du Canada constitue une autre source importante de soutien financier pour l’industrie touristique canadienne, y ayant injecté plus de 1,4 milliard $ depuis 2016. Les entreprises touristiques bénéficient également du soutien d’Exportation et développement Canada, qui aide les entreprises touristiques canadiennes souhaitant développer des marchés internationaux. Une telle expansion est désormais possible grâce aux opportunités d’échanges commerciaux mises en place par notre gouvernement. Les propriétaires de PME ont désormais accès à quelque 1,5 milliard de consommateurs partout au monde, grâce à 14 accords de libre-échange conclus notamment avec l’AECG, le PTPGP et le nouvel ALENA. C’est également la raison pour laquelle nous avons mis en œuvre une stratégie de diversification des exportations afin d’accroître de 50 % les exportations du Canada dans les pays outremer, en investissant dans des infrastructures favorisant les échanges commerciaux, en fournissant aux entreprises canadiennes les ressources nécessaires pour développer les marchés outremer et en améliorant les services pour les exportateurs canadiens. Il importe également de souligner que le budget 2017 comportait une somme de 256 millions $ sur cinq ans destinée à permettre au Canada de faire partie de la banque asiatique d’investissement dans les infrastructures (BAII), et ainsi à concrétiser notre engagement multilatéral avec d’autres pays de par le monde. De plus, le budget 2018 a accordé 11 millions $ à l’année du tourisme Canada-Chine. Celle-ci a donné lieu à diverses réalisations, incluant une mission commerciale touristique fédérale/provinciale/territoriale en Chine en juin 2018, à laquelle plus de 24 entreprises touristiques canadiennes ont participé. Cette mission aura permis de conclure sept protocoles d’accord et partenariats entre diverses associations et entreprises chinoises et canadiennes. Depuis que nous avons pris le pouvoir, le Canada est redevenu une destination convoitée par les voyageurs partout au monde.

NDP

On retrouve au Canada des produits et services parmi les meilleurs au monde. Malheureusement, des décisions prises par les libéraux et les conservateurs à Ottawa font en sorte que les propriétaires et exploitants d’entreprises parviennent difficilement à développer de nouveaux marchés. Les libéraux avaient promis aux PME de leur faciliter la tâche. Or, les seuls qui ont profité d’une telle promesse sont leurs riches et influents alliés dans les hautes sphères corporatives. Contrairement aux paroles creuses des libéraux et aux décisions des conservateurs qui ne feraient qu’aggraver la situation, un gouvernement néo-démocrate simplifiera l’accès aux services d’exportation gouvernementaux et aux marchés étrangers. Nous fournirons également aux PME un point de contact unique afin de simplifier le processus de conformité aux règlements. Les entrepreneurs pourront ainsi se consacrer davantage à investir dans la croissance de leur entreprise. Nous entendons également examiner et élargir le mandat d’Exportation et développement Canada, afin de solliciter et conserver des investissements dans nos secteurs d’exportations.

 

 

Question No3

En ce qui a trait à l’immigration temporaire à des fins de voyage d’affaires, de voyage d’agrément ou d’études, et compte tenu du fait que le Canada se classe 120esur 141 pays en ce qui a trait l’octroi d’un visa, votre parti est-il d’avis qu’il faut assurer un contrôle plus strict du processus de traitement des demandes de visa? Comment le Canada peut-il s’y prendre pour améliorer sa performance en ce sens?

LIBERAL

Chaque année, le Canada accueille des millions de touristes, travailleurs étrangers temporaires et étudiants internationaux qui injectent des milliards de dollars dans notre économie. Le Canada profite des contributions des visiteurs et étudiants internationaux, qui dépensent leur argent dans nos communautés, font bénéficier nos institutions de leurs points de vue différents et établissent des liens avec leurs amis et leur famille partout au monde. Depuis l’arrivée au pouvoir du gouvernement libéral, le Canada a accueilli un nombre record de visiteurs internationaux durant deux années consécutives. En 2018, 21,13 millions de touristes ont visité le pays, comparativement à 20,8 millions l’année précédente. Le record précédent était de 20,1 millions et datait de 2002.

Une demande de visa peut être refusée pour divers motifs. Celles-ci incluent : des raisons médicales, financières ou de sécurité; une fausse déclaration; un membre de la famille non admissible; ou des doutes de la part de l’agent des visas quant à l’éventualité que le ressortissant étranger quitte le pays à la fin de la durée de séjour autorisée. Aussi, l’abolition d’une exigence de visa ou une simplification du processus de vérification peuvent occasionner d’autres problématiques, en éliminant une étape du processus de prédédouanement. Un gouvernement libéral prône la mise en place d’un système d’immigration qui bénéficie à la classe moyenne canadienne et qui favorise la croissance économique, tout en assurant la sécurité à la frontière ainsi que la santé, la sûreté et la sécurité des Canadiens. C’est ce qui justifie l’investissement de 78,6 millions $ sur deux ans contenu dans le budget 2019, qui vise à assurer la disponibilité des ressources requises afin de traiter les demandes de visa canadien à des fins de visite, de travail ou d’études. Nous continuerons à faire en sorte que les autorités frontalières et les agents d’immigration soient bien équipés pour faciliter l’entrée des visiteurs au Canada, tout en protégeant la santé et la sécurité des Canadiens.

NDP Les nouveaux arrivants au Canada font partie intégrante de nos milieux de travail, nos communautés, nos familles et nos gouvernements. Les néo-démocrates sont conscients que l’immigration bénéficie à notre pays. Pour nous, les nouveaux arrivants sont importants et nous allons toujours les appuyer. Malheureusement, certains partis et dirigeants ne partagent pas ce point de vue, préférant nous diviser plutôt que nous unir. Lors de leur élection il y a quatre ans, les libéraux avaient promis de se pencher sur les problèmes de pénurie de main-d’œuvre et de traitement des demandes de visa. Or, de telles promesses, comme tous les autres engagements des libéraux, ne se sont jamais concrétisées. Les Canadiens méritent mieux que des paroles creuses et des fausses promesses. Les néo-démocrates entendent assurer que ceux et celles qui souhaitent venir au Canada afin d’y travailler, d’y étudier ou de s’y amuser en auront l’opportunité.

 

 

Question No4

Comment votre parti entend-il soutenir des mesures visant à faciliter le déplacement des individus de part et d’autre de la frontière et dans les aéroports, tel que des investissements dans les technologies, les ressources humaines, les infrastructures et autres? Votre parti appuie-t-il une réforme de l’ACSTA et son expansion dans les nouveaux aéroports régionaux, afin d’améliorer le temps d’attente aux postes de contrôle de la sécurité?

LIBERAL

Les Canadiens doivent pouvoir compter sur un réseau de transport à la fois sécuritaire, efficace et novateur. Or, le temps d’attente dans les aéroports du pays est de plus en plus long, conséquence de l’absence d’un financement important et à long terme octroyé à l’ACSTA. Plusieurs attribuent de tels délais aux coupes imposées par le gouvernement Harper dans le budget de l’ACSTA entre 2009 et 2015. Depuis, le budget de l’agence stagne. L’ACSTA doit être en mesure d’assurer que tous puissent voyager de façon efficace et sécuritaire. C’est pourquoi le budget 2019 a accordé 1 175 millions $ sur cinq ans à l’amélioration des services aux utilisateurs du transport aérien. Aussi, une somme additionnelle de 864,6 millions $ servira aux paiements de transfert vers une nouvelle administration de contrôle indépendante, prévue pour l’exercice financier 2020-2021. Nous avons présenté une mesure législative qui viendrait permettre à l’ACSTA d’amorcer une transition vers une entité indépendante et sans but lucratif, et aussi de mettre une telle entité en place. L’agence se comparerait ainsi à NAV Canada, une organisation qui exploite nos services de navigation aérienne selon des normes de classe mondiale. Le ministre des Transports assurera la surveillance réglementaire de la nouvelle entité, afin que tous les Canadiens puissent profiter d’un transport aérien plus efficace et sécuritaire.

NDP

Les néo-démocrates appuieront toujours les travailleurs. Nous allons toujours poursuivre nos efforts afin d’assurer que ces derniers puissent bénéficier du soutien et de la formation nécessaires à leur épanouissement. Malheureusement, des années d’immobilisme libéral et les coupes des conservateurs ont obligé nombre de travailleurs des secteurs des transports et de la sécurité à faire plus avec moins – et tous en ont subi les conséquences. Les travailleurs et les familles ne devraient pas avoir à faire les frais des fausses promesses des libéraux ou des coupes imposées par les conservateurs. Or, grâce à la vision Des résultats pour vous! de Jagmeet Singh, ce ne sera plus le cas. Notre plan prévoit des investissements dans les services et le soutien – incluant le personnel de première ligne – auxquels les Canadiens sont en droit de s’attendre. Un gouvernement néo-démocrate collaborera avec l’ACSTA afin d’identifier des solutions uniques qui permettraient de réduire le temps d’attente tout en assurant la sécurité de tous les Canadiens.

 

 

Question No5

Considérant que le Canada se classe au 97erang sur 141 pays en ce qui a trait à la compétitivité des coûts, et que le tourisme demeure à ce jour le seul secteur d’exportation n’étant pas exonéré de taxes, croyez-vous que les visiteurs internationaux temporaires au Canada devraient continuer à payer des taxes sur les produits et services obtenus lors de leur visite? Votre parti envisagerait-il la mise en place d’incitatifs visant à améliorer la position du Canada en termes de compétitivité des coûts?

LIBERAL

Le Programme d’incitation pour congrès étrangers et voyages organisés accorde un rabais de TPS/TVH aux non-résidents ayant payé ces taxes pour un hébergement à court terme et/ou un séjour de camping au Canada dans le cadre d’un voyage organisé admissible. Ce rabais est également accordé aux commanditaires, exposants et organisateurs de congrès ayant déboursé la TPS/TVH sur certaines propriétés et/ou services utilisés lors d’un congrès au Canada. Dans certains cas, un rabais peut également être accordé sur la TVQ déboursée pour les coûts d’un congrès à l’étranger. Un visiteur non résident au Canada ne peut réclamer le rabais sur la TPS/TVH pour tout achat effectué au Canada. Selon l’étude Competitive Alternatives 2016 de KPMG, le Canada s’est avéré le second marché mondial le plus concurrentiel lors d’un test comparatif des dix principaux pays industrialisés. Aussi, les coûts d’ensemble des entreprises au Canada sont les moins élevés des pays du G

NDP Les néo-démocrates sont d’avis que les gouvernements devraient être au service des gens ordinaires, et non des grandes corporations et des gens fortunés. Les libéraux et les conservateurs ayant toujours privilégié les lobbyistes et importants donateurs, la vie est devenue de plus en plus chère pour les familles ordinaires. Les propriétaires de petites entreprises ont vu leurs coûts augmenter, alors que les grandes sociétés ont bénéficié d’incitatifs de plus en plus importants. Contrairement aux libéraux, qui avaient promis de défendre la classe moyenne lors de la campagne électorale pour ensuite l’ignorer une fois élus, les néo-démocrates s’assureraient que tous paient leur juste part. En exigeant des plus riches, soit 0,1 % des Canadiens, qu’ils contribuent davantage, nous serions en mesure de rendre la vie plus abordable pour les familles ordinaires, et ce, dans chaque région du pays. Notre vision Des résultats pour vous!permettra de réduire les coûts pour les familles et les entreprises, améliorant du même coup la vie de tous.

 

 

Question No6

Compte tenu du fait que les objectifs en matière d’immigration dépendent encore largement d’immigrants hautement qualifiés, comment le Canada peut-il réagir à la pénurie de main-d’œuvre dans des secteurs d’activité où il existe une abondance de postes à combler, mais qui ne répondent pas à un tel critère? Votre parti est-il en faveur d’objectifs en matière d’immigration qui reflètent les besoins en main-d’œuvre?

LIBERAL

L’immigration a fait du Canada le pays qu’il est devenu aujourd’hui, un pays de diversité et de prospérité qui sait accueillir les gens dans le besoin. Les Canadiens sont fiers du fait que notre pays est diversifié et ouvert à tous, ce qui nous permet entre autres d’accueillir chez nous des gens parmi les meilleurs et les plus intelligents au monde. Le gouvernement libéral est conscient de l’importance de l’immigration et entend poursuivre ses efforts afin d’améliorer notre système d’immigration. Sous notre gouvernement, l’OCDE a publié un rapport révélant qu’on retrouve au Canada le système de migration de main-d’œuvre qualifiée le plus important et complet de l’OCDE.

Notre gouvernement a présenté son tout premier plan pluriannuel sur les niveaux d’immigration. Celui-ci établit entre autres le plus grand nombre de résidents permanents de l’histoire récente que le Canada accueillera au cours des prochaines années. En vertu de ce nouveau cadre, le pays accueillera un plus grand nombre de travailleurs qualifiés ayant les compétences et l’expertise dont notre économie a particulièrement besoin. Le nouveau plan prévoit une hausse responsable du nombre de résidents permanents accueillis au Canada, pour atteindre 350 000 en 2021, soit près de 1 % de la population canadienne. La majorité de la croissance de 2019 à 2021 sera axée sur la sélection d’immigrants possédant de solides compétences pour notre économie, notamment par l’entremise d’Entrée express et du Programme des candidats des provinces (PCP). Cela permettra au Canada de continuer à attirer ici les candidats les plus qualifiés et intelligents. L’augmentation étant principalement axée sur les programmes économiques, le plan contribuera à stimuler l’économie canadienne et à nous aider à relever nos défis démographiques, en favorisant l’accueil soutenu de travailleurs qualifiés. De plus, notre gouvernement a mis en place plusieurs programmes pilotes relatifs à l’immigration afin de répondre aux besoins en main-d’œuvre, dont : le Programme pilote d’immigration au Canada atlantique, qui vise à attirer et maintenir les nouveaux arrivants dans la région; le Programme pilote d’immigration dans les communautés rurales et du Nord, qui vise à attirer les nouveaux arrivants qualifiés dans les communautés de moindre envergure et à soutenir la croissance économique locale; et le Programme pilote d’immigration dans le secteur agroalimentaire, qui vise à solutionner la pénurie de main-d’œuvre spécialisée dans le secteur agricole. Nous avons également mis en place la Stratégie en matière de compétences mondiales afin d’attirer ici des travailleurs hautement qualifiés et des entrepreneurs, et aussi de soutenir les entreprises qui créent des emplois dans des industries en croissance. Depuis 2017, plus de 30 000 postes importants et hautement qualifiés ont été pourvus, favorisant ainsi la croissance d’entreprises canadiennes. Dans le budget 2019, nous avons inclus 35,2 millions $ dans le but d’amener le Volet des talents mondiaux à devenir permanent. Le Programme de visa pour démarrage d’entreprise est également devenu permanent, ce qui est venu faciliter l’innovation, les investissements et la création d’emplois.

NDP

L’immigration rend le Canada plus fort. Aussi, le fait d’accueillir chez nous de nouveaux talents et une nouvelle énergie en provenance de partout au monde nous permet de développer nos communautés et de stimuler notre économie. Le Canada est l’un des pays les plus diversifiés au monde, et nous n’en sommes que plus riches et forts. Or, avec le gouvernement libéral au pouvoir, trop de nouveaux Canadiens ont de la difficulté à trouver un emploi dans leur domaine d’expertise. Il en résulte une grande pression sur leur famille, qui n’arrive pas à rejoindre les deux bouts, et une incapacité pour ces nouveaux Canadiens à réaliser leur plein potentiel. Aussi, plutôt que de contribuer à améliorer la situation, trop de conservateurs cherchent à aggraver celle-ci en affirmant des choses qui ne servent qu’à diviser nos communautés. Or, les néo-démocrates sont d’avis qu’il existe des alternatives plus souhaitables, et notre gouvernement s’assurerait que nos politiques et niveaux d’immigration répondent aux besoins du pays en termes de main-d’œuvre et qu’ils tiennent compte de l’expérience des travailleurs, de leurs contributions et de leur lien avec le Canada. Nous collaborerons avec les provinces afin de combler les lacunes en matière de services d’établissement et d’améliorer le processus de reconnaissance des diplômes étrangers. Nous ferons également en sorte que ceux et celles qui viennent au Canada pour y travailler sur une base temporaire puissent avoir l’opportunité de s’établir ici en permanence. Les néo-démocrates s’assureront de protéger les nouveaux arrivants en les défendant contre les conseillers en immigration sans scrupules, faisant ainsi en sorte que l’industrie soit soumise à des règles imposées par le gouvernement.