| |
English | Français

Foire aux questions : l’AITC et l’adhésion des membres 

1. Qu’est-ce que l’AITC?

L’Association de l’industrie touristique du Canada (AITC) est l’organisation nationale qui défend les intérêts des secteurs canadiens du tourisme et des voyages auprès des instances politiques à Ottawa.

L’AITC est un organisme à but non lucratif dirigé par l’industrie et soutenu par ses membres. 

 

2. Mon entreprise est relativement stable. Pourquoi devenir membre si mes affaires vont bien?

Votre situation est peut-être positive aujourd’hui, mais le fait demeure que le marché domestique canadien est sur le point d’atteindre son point de saturation. Il y a dix ans, la clientèle canadienne comptait pour 65 % des dépenses en tourisme, la balance étant attribuable aux visiteurs internationaux. Aujourd’hui, ce pourcentage a grimpé à 80 %. Ainsi, une éventuelle croissance des dépenses domestiques en tourisme ne pourra se produire que si l’on assiste à une soudaine augmentation de notre population, ou encore en s’appropriant une plus importante part de marché de nos compétiteurs. Compte tenu de ces scénarios, l’alternative la plus logique et abordable de stimuler la croissance de notre industrie est de miser sur une hausse des visiteurs internationaux. 

 

3. Quel est l’objectif de l’AITC?

L’objectif de l’AITC est de provoquer des changements afin d’accroître les visites internationales à destination du Canada de 4 % d’ici 2017, soit le taux moyen observé ailleurs dans le monde. 

 

4. Pourquoi l’AITC met-elle l’emphase sur les visiteurs internationaux plutôt que domestiques?

On attribue aux voyageurs domestiques la majorité des recettes en tourisme. Or, ce marché est désormais saturé. Le potentiel de croissance à même le Canada demeure limité, compte tenu d’une compétition féroce et d’une population relativement modeste. En contrepartie, les marchés touristiques internationaux représentent un important potentiel de croissance au cours de la prochaine décennie. D’un point de vue commercial, il est donc tout à fait logique de miser sur les visiteurs internationaux, qui ont généralement tendance à séjourner plus longtemps chez nous et à dépenser davantage que les touristes domestiques. Les occasions de croissance y sont tout à fait envisageables. 

 

5. Quel est le problème?

Malgré un intérêt marqué pour visiter le Canada, on perçoit le pays comme étant un endroit où il est à la fois difficile et dispendieux de se rendre. Certaines politiques publiques en place nous empêchent de livrer une concurrence équitable pour obtenir notre juste part des deniers touristiques. Le Canada accueille près de 4 millions de visiteurs internationaux de moins depuis 2002, et nous risquons de disparaître du classement des vingt pays comptant le plus grand nombre d’arrivées internationales d’ici les deux prochaines années – alors que le pays occupait le 7e rang en 2002. 

 

6. Pourquoi notre gouvernement n’intervient-il pas pour corriger la situation?

D’abord, le gouvernement fédéral n’a jamais véritablement reconnu la valeur de l’industrie touristique. Aussi, nos politiciens ne saisissent pas nécessairement le fait que des décisions prises au niveau fédéral peuvent avoir un impact négatif sur notre industrie. Sans qu’on nous mette délibérément des bâtons dans les roues, le fait demeure que le paysage politique à Ottawa s’avère très compétitif, nombre de groupes d’intérêt cherchant à attirer l’attention du gouvernement sur leurs propres difficultés. Aussi, il est rarement possible de régler un problème en cliquant simplement des doigts. En tant qu’industrie, il importe pour nous de bâtir un argumentaire convaincant. 

 

7. Pourquoi a-t-on besoin d’une organisation comme l’AITC?

L’AITC est en mesure de contextualiser la situation pour ainsi mettre l’emphase sur les besoins les plus pressants de notre industrie. Une organisation nationale et intersectorielle comme l’AITC permet de mieux exploiter notre diversité et d’articuler nos messages autour d’une vision commune visant à entraîner des changements à nos politiques publiques qui nous sont favorables. 

 

8. Pourquoi le gouvernement nous accorderait-il son attention?

Sur une base individuelle, les demandes des intervenants de notre industrie demeurent fragmentées, et les efforts sont disparates. Or, lorsqu’on intervient de façon collective, il en résulte une cohésion de notre message, qui est véhiculé de façon constante et avec beaucoup plus d’impact. Non seulement un solide regroupement de membres en provenance de toute circonscription au pays permet-il de souligner l’importance de notre secteur d’activité sur le plan économique, mais il vient personnaliser les enjeux propres au tourisme, tout en rappelant à nos décideurs politiques que ceux qui occupent un emploi dans ce secteur d’activité sont aussi des électeurs. 

 

9. En quoi consistent les interventions de l’AITC?

Insister sur l’importance d’instaurer des changements exige souvent des efforts soutenus à long terme. L’AITC intervient concrètement en :

  • Attirant l’attention sur les préoccupations de l’industrie et en proposant des solutions concrètes.
  • Provoquant des débats publics quant à la relation qu’entretient le gouvernement avec les entreprises privées du secteur touristique.
  • Sollicitant des appuis en faveur des positions prises par notre industrie, et en soulignant l’urgence d’agir en mettant en œuvre une stratégie pour générer une bonne couverture médiatique.
  • En travaillant de concert avec d’autres organisations aux intérêts similaires, afin de faire avancer nos dossiers et d’ajouter davantage de crédibilité et de poids à nos préoccupations.
  • En demeurant à l’affût des tendances de l’industrie et en générant nos propres données de recherche et statistiques, afin d’appuyer nos argumentaires.

Une autre priorité de l’AITC est d’interagir continuellement avec ses membres, afin d’assurer que l’organisation demeure utile et pertinente et qu’elle représente efficacement les intérêts de ces derniers – tout en justifiant leur investissement. 

 

10. Qu’est-ce que mon adhésion me permet d’obtenir (avantages concrets pour les membres)?

En plus de joindre votre voix à celle d’autres intervenants du secteur touristique et d’appuyer l’AITC dans ses efforts afin de défendre les intérêts de l’industrie, il vous est possible de profiter d’opportunités de partenariats et d’économies substantielles lors de divers événements tels que Rendez-vous Canada, le Congrès touristique et les Grands prix du tourisme canadien. Les membres de l’AITC peuvent ainsi économiser de 400 $ à 1 600 $ sur un kiosque à RVC, et plus de 200 $ lors de leur inscription au Congrès touristique.

De plus, les membres profitent d’autres économies par l’entremise de nos partenaires fournisseurs, dont la liste ne fait que s’allonger.