| |

Nouvelles récentes > Budget 2019 : un pas de plus vers une approche pangouvernementale en matière de tourisme

Budget 2019 : un pas de plus vers une approche pangouvernementale en matière de tourisme

posté sur Mars 20, 2019

L’honorable Bill Morneau, ministre des Finances, a déposé aujourd’hui son budget fédéral. Il s’agissait du dernier budget présenté par le gouvernement en place avant le prochain scrutin. Le budget comporte de nombreuses mesures à l’appui des piliers stratégiques et des priorités établies par l’Association de l’industrie touristique du Canada.

L’AITC a préparé le présent document de synthèse afin d’aider ses membres à bien saisir les mesures contenues dans le budget 2019 et leur lien avec l’économie du tourisme. L’AITC a fait part de ses priorités auprès du gouvernement dans son mémoire prébudgétaire déposé en août dernier, ainsi que lors de divers forums et rencontres avec des fonctionnaires gouvernementaux tout au long de l’année.

Voici un aperçu des mesures budgétaires liées à notre industrie :

  • Reconnaître le tourisme en tant que moteur économique
  • Développement de l’industrie
  • Encourager les voyageurs à visiter le Canada
  • Développement de la main-d’œuvre et des compétences
  • Marketing
  • Sécurité à la frontière et dans les aéroports
  • Autres mesures

Chaque mesure ci-haut est expliquée plus en en détail ci-après.

De façon générale, le budget fédéral 2019 s’avère positif pour le tourisme, en proposant une série d’initiatives qui devraient contribuer à l’atteinte de nos objectifs, dont : mettre le Canada en valeur; réduire les barrières à l’entrée; et identifier des solutions à la pénurie de main-d’œuvre. À l’approche de la prochaine campagne électorale, nous espérons certes que de tels engagements seront maintenus par tous les partis. La présence du tourisme dans le budget devrait également envoyer un message clair à ces mêmes partis, à l’effet que les politiques appuyant le secteur touristique sont d’une importance capitale pour notre économie, et qu’elles devraient ainsi être incluses dans leur plateforme électorale.

L’AITC tient à remercier les parties prenantes du gouvernement, dont l’honorable Mélanie Joly, ministre du Tourisme, des Langues officielles et de la Francophonie, pour leur appui continu et leur engagement envers le tourisme au Canada.

RECONNAÎTRE LE TOURISME EN TANT QUE MOTEUR ÉCONOMIQUE

Tel qu’indiqué dans le budget 2019, le tourisme devient la septième Table sectorielle des stratégies économiques. Il s’agit d’une excellente nouvelle pour notre industrie, car le gouvernement vient prioriser le tourisme et reconnaître son potentiel en tant que moteur de croissance économique au pays, au même titre que d’autres importantes industries. Pour de plus amples renseignements sur les Tables sectorielles des stratégies économiques du Canada, visitez le https://www.ic.gc.ca/eic/site/098.nsf/eng/home.

Ainsi, le gouvernement et les intervenants de l’industrie collaboreront afin d’établir des cibles de croissance à la fois novatrices et ambitieuses, en plus de se pencher sur la problématique des barrières à l’entrée. Une telle collaboration reflète l’approche pangouvernementale tant souhaitée par l’AITC pour ce qui s’avère l’un des principaux piliers économiques du Canada.

DÉVELOPPEMENT DE L’INDUSTRIE

Le budget octroie également la somme de 58,2 millions $ sur deux ans aux agences de développement régional, afin de développer de nouvelles expériences touristiques. Un tel financement, qui relève d’un « fonds pour les expériences canadiennes », servira à favoriser la croissance dans cinq segments prioritaires, soit :

  1. Tourisme autochtone
  2. Tourisme dans les communautés rurales et éloignées
  3. Tourisme hivernal
  4. L’inclusion (particulièrement pour la communauté LGBTQ2+)
  5. Tourisme culinaire

Cette enveloppe budgétaire est consacrée exclusivement au secteur touristique et permettra aux bureaux de développement régional d’avoir un meilleur accès à du financement.

ENCOURAGER LES VOYAGEURS À VISITER LE CANADA

L’AITC réclame depuis longtemps un financement additionnel afin de favoriser l’accès des visiteurs internationaux au Canada. Or, le budget 2019 accorde la somme de 78,6 millions $ sur deux ans à Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC), afin de faciliter l’entrée des visiteurs au pays, et ce, dès 2019-2020. Un tel investissement permettra de mettre en place des ressources adéquates afin de traiter efficacement les demandes de visa de visiteur canadien, ainsi que de permis de travail et d’études. Un montant additionnel de 42,9 millions $ sur deux ans sera investi dans les centres d’appel d’IRCC afin de mieux répondre aux demandes des visiteurs, des nouveaux Canadiens et autres.  

DÉVELOPPEMENT DE LA MAIN-D’ŒUVRE ET DES COMPÉTENCES

Le budget met en relief la nécessité d’assurer que les Canadiens possèdent les compétences requises afin de pouvoir tirer profit des opportunités d’emploi au Canada. Ainsi, le budget comporte notamment des programmes pouvant inclure un financement destiné à la formation pour des emplois dans le secteur touristique. L’AITC est heureuse de constater que nombre de ces initiatives sont à l’appui des demandes répétées de l’AITC, afin que le secteur du tourisme puisse bénéficier d’un accès à des programmes de développement de la main-d’œuvre et des compétences. Les mesures spécifiques contenues dans le budget incluent :

  • Programme de stages pratiques pour étudiants – Le programme est élargi et obtiendra la somme de 631,2 M$ sur cinq ans aux fins de formation en milieu de travail pour les étudiants dans des domaines autres que les sciences, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques (STIM), le tout afin de soutenir 20 000 nouveaux stages. De plus, Emploi et Développement social Canada (EDSC) se voit accorder 150 M$ sur quatre ans afin de favoriser les partenariats novateurs et de créer 20 000 stages de plus.
  • Allocation canadienne pour la formation – Un financement de 710 M$ sur cinq ans contribuera à réduire les coûts de formation, en plus d’accorder une prestation de soutien à la formation d’assurance-emploi (quatre semaines de soutien du revenu à tous les 4 ans, à 55 % des revenus), afin de permettre aux gens de quitter temporairement leur travail pour suivre une formation sans craindre pour leur sécurité d’emploi.
    • Un remboursement de la cotisation à l’assurance-emploi pour les petites entreprises permettra à l’employeur de se voir verser des primes d’assurance-emploi d’une valeur égale ou inférieure à 20 000 $ annuellement. Ces employeurs devront être admissibles à un rabais afin de compenser la pression à la hausse sur les primes d’assurance-emploi résultant de l’ajout d’une prestation de soutien à la formation d’assurance-emploi.
    • Supplément de revenu garanti (SRG): celui-ci sera bonifié pour les personnes âgées à faible revenu, afin de leur permettre d’économiser davantage l’argent qu’ils gagnent.

L’AITC tiendra ses membres informés quant aux façons de tirer profit de telles mesures visant à réduire la pénurie de main-d’œuvre que doivent affronter des entreprises touristiques partout au pays.

MARKETING

L’AITC plaide depuis longtemps en faveur d’une hausse du financement destiné à la promotion du tourisme au Canada. Ainsi, l’organisation est heureuse de constater que le financement de base annuel accordé à Destination Canada demeurera établi en permanence à 95,5 millions $. Le budget 2019 propose également l’allocation d’un montant de 5 M$ aux fins d’une campagne promotionnelle au Canada par l’entremise de Destination Canada au cours de la prochaine année, afin « d’amener les Canadiens à découvrir des régions moins connues, des trésors nationaux cachés et de nouvelles expériences partout au pays ».

SÉCURITÉ À LA FRONTIÈRE ET DANS LES AÉROPORTS

Le budget 2019 prévoit la transition de l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien (ACSTA) vers un OBNL indépendant. Le gouvernement accroît également la surveillance de l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC), en plus d’investir la somme de 24,42 millions $ sur cinq ans afin d’élargir le mandat de la Commission civile d’examen et de traitement des plaintes à la GRC.

De telles mesures sont directement en lien avec les recommandations prébudgétaires de l’AITC, qui visaient à accroître la sécurité et l’efficacité des déplacements pour les voyageurs.

L’ASFC se verra également octroyer la somme de 31 millions $ au cours des cinq prochaines années à compter de 2019-2020, et jusqu’à 5,8 millions $ annuellement par la suite, afin d’accroître le nombre de chiens détecteurs partout au pays.

AUTRES MESURES

Le budget 2019 comporte plusieurs autres projets et politiques ayant des impacts positifs sur l’économie du tourisme. Parmi ceux-ci :

  • La somme de 19 millions $ sur cinq ans accordée à Parcs Canada afin d’améliorer les infrastructures dans les parcs nationaux et les sites historiques, et de créer un nouveau parc national dans les Territoires du Nord-Ouest.
  • Le tourisme et la culture, ainsi que les aéroports locaux et régionaux, compteront parmi les catégories admissibles à des fonds supplémentaires pour les municipalités visant à soutenir et améliorer les infrastructures dans les communautés locales;
  • Le prolongement jusqu’en 2022 du Programme de contribution aux services de traversier de Transport Canada, et l’acquisition de deux nouveaux traversiers entre l’Île-du-Prince-Édouard et la Nouvelle-Écosse et entre l’Île-du-Prince-Édouard et le Québec;
  • Un fonds pour la large bande universelle permettra aux communautés rurales et éloignées d’avoir accès à l’internet à haute vitesse. Cet investissement, établi à 1,7 milliard $ sur 13 ans, permettra également aux entreprises en tourisme autochtone et dans les régions rurales et éloignées de mieux exploiter le potentiel de marché;
  • La somme de 16 millions $ sur deux ans à compter de 2019, accordée au Fonds du Canada pour la présentation des arts. Ce fonds soutient les OBNL dans le domaine des arts de la scène, incluant les festivals et les saisons de spectacles professionnels, dans toutes les régions du pays;
  • Les principaux festivals obtiendront la somme de 24 millions $ sur deux ans à compter de 2019, par l’entremise du programme Développement des communautés par le biais des arts et du patrimoine et du Programme des célébrations et commémorations.
  • Un financement sera octroyé à Affaires mondiales Canada afin de permettre au pays de participer à l’Exposition universelle de 2020 à Dubaï. Il s’agit d’une opportunité de mettre en valeur le Canada en tant que destination privilégiée pour les échanges commerciaux, les investissements, le tourisme et la culture auprès d’un vaste auditoire international.
  • Expansion de l’initiative de financement de logements locatifs : un montant additionnel de 10 milliards $ sur 9 ans sera accordé à l’initiative de Financement de la construction de logements locatifs. Le programme est également prolongé jusqu’en 2027-2028. Ainsi, celui-ci pourra soutenir la construction de 42 500 nouvelles unités partout au Canada, particulièrement dans les régions où l’on retrouve peu de logements locatifs.

CONCLUSION

L’AITC est heureuse de constater que le budget comporte des mesures reflétant chacun de ses impératifs stratégiques, soit :

Marketing

  • 5 millions $ à Destination Canada pour la promotion touristique au pays; et
  • Maintien du financement de base à 95,5 millions $

Accès

  • L’ACSTA deviendra une agence indépendante du gouvernement;
  • 78,6 millions $ sur deux ans à IRCC, permettant à l’agence de faciliter l’arrivée des visiteurs;
  • 42,9 millions $ sur deux ans à IRCC pour les centres d’appel, afin de mieux répondre aux demandes des visiteurs.

Produit

  • 58,2 millions $ sur deux ans accordés aux agences de développement régional, afin de développer de nouvelles expériences touristiques par l’entremise d’un fonds pour les expériences canadiennes;
  • Deux fonds importants visant à soutenir les arts et les festivals.

Individus

  • Des investissements importants dans des programmes de développement des compétences, dans des secteurs autres que le STIM;
  • Des programmes favorisant la formation continue;
  • Bonification du SRG à l’appui des personnes âgées qui travaillent.

Approche pangouvernementale

  • La mise sur pied d’une septième Table sectorielle des stratégies économiques consacrée au tourisme, une indication claire que le gouvernement considère notre industrie comme étant un moteur de croissance économique au Canada.

L’AITC prévoit rencontrer des parties prenantes du gouvernement au cours des prochains jours et des prochaines semaines, afin de fournir d’autres informations à nos membres sur les façons de profiter des nouveaux programmes et des nouvelles initiatives. 

 

-30-

 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Marcela Diaz
Directrice, affaires publiques et communications
Association de l’industrie touristique du Canada
mdiaz@tiac-aitc.ca
t. : 613-238-6378